Programme du 8 au 21 juillet

Actualités Locales au Cinéma

Le cinéma municipal l’Atalante programme les Actualités Locales au Cinéma depuis le 4 septembre 2013. Ces actualités vont à la rencontre des personnes qui vivent en pays Bourian. Ce programme est mensuel.

Retrouvez-les sur 

http://actualites-locales-au-cinema.fr/

Abonnez-vous à notre newsletter

CINÉ MÉMOIRE 2019-2020

Les tarifs

Tarif Plein : 7€

Abonnement : 30€ la carte de 5 places (vendue la 1ère fois 2€, rechargeable à volonté)

Pour les – de 14 ans à toutes les séances (sauf 3D) : 4€

Pour Jeunes Lycéens Étudiants, les mercredis 14h45 -17h-19h en période scolaire :

Majoration de 2€ pour les séances 3D

 

DU 8 AU 21 JUILLET 2020

AU PROGRAMME

 

N’oubliez pas nos détours d’été en Cinélatino du 8 au 16 juillet !

Plus d’informations ici.

L’OMBRE DE STALINE d’Agnieszka Holland, Grande-Bretagne, Pologne, Ukraine, 2019, 1h59

Pour un journaliste débutant, Gareth Jones ne manque pas de culot. Après avoir décroché une interview d’Hitler qui vient tout juste d’accéder au pouvoir, il débarque en 1933 à Moscou, afin d’interviewer Staline sur le fameux miracle soviétique. A son arrivée, il déchante : anesthésiés par la propagande, ses contacts occidentaux se dérobent, il se retrouve surveillé jour et nuit, et son principal intermédiaire disparaît. Une source le convainc alors de s’intéresser à l’Ukraine. Parvenant à fuir, il saute dans un train, en route vers une vérité inimaginable…

“La cinéaste signe un film classique, servi par une belle reconstitution des années 1930, sur laquelle repose un récit original bien documenté, écrit par la réalisatrice.” Culturebox – France Télévisions

 

MOSQUITO de João Nino Pinto, Portugal, France, 2020, 2h02

Rêvant de grandes aventures et de défendre sa patrie, un jeune homme portugais s’enrôle dans l’armée durant la Première Guerre Mondiale. Il est envoyé au front au Mozambique, en Afrique,. Abandonné par son unité, il s’engage dans une longue traversée de la mystique terre Makua, marchant des milliers de kilomètres à la recherche de ses rêves.

 

ELEPHANT MAN, de David Lynch, Etats-Unis, 1980 date de reprise 22 juin 2020, 2h05

Londres, 1884. Le chirurgien Frederick Treves découvre un homme complètement défiguré et difforme, devenu une attraction de foire. John Merrick, ” le monstre “, doit son nom de Elephant Man au terrible accident que subit sa mère.

“Un moment d’émotion superbe et un chef-d’œuvre d’humour noir” Le Nouvel Observateur

 

TROIS ÉTÉS de Sandra Kogut, Brésil, France, 2020, 1h34

Chaque année, Edgar et Marta organisent une grande fête dans leur luxueuse résidence d’été, à côté de Rio de Janeiro, orchestrée par leur gouvernante Mada et les autres employés de la maison. Mais, en trois étés, tout va basculer. Alors que le monde de ses riches patrons implose, balayé par des scandales financiers, Mada se retrouve en charge de la propriété dont elle est bien décidée à tirer le meilleur parti.
Le portrait décapant d’une société néo-libérale à bout de souffle, rongée par ses démons.

“Un regard lucide et ironique sur le Brésil d’aujourd’hui.” Télérama

 

LE CAPITAL AU XXIE SIÈCLE de Justin Pemberton et Thomas Piketty, France Nouvelle-Zélande, 2020, 1h43

LE CAPITAL AU XXIE SIECLE est l’adaptation d’un des livres les plus importants de ces dernières années.
En mélangeant références à la pop culture et interventions d’experts parmi les plus influents de notre époque, le film est un voyage à travers l’histoire moderne de nos sociétés. Il met en perspective la richesse et le pouvoir d’un côté, et de l’autre le progrès social et les inégalités.
Une réflexion nécessaire pour comprendre le monde d’aujourd’hui.

 

et encore…

toute la programmation ici

Le Comité d’Animation Culturelle et la municipalité de Gourdon vous souhaitent de beaux moments de cinéma

Reprise…

Le MERCREDI 24 JUIN à 20h 30

Heureux de vous retrouver, une séance par soirée dans chaque salle et respect des normes en cours

du  24 JUIN au 7 JUILLET  2020

 

 

ATTENTION ! Le port du masque restera obligatoire dans le hall et dans les espaces communs !

 

 

VOIR LE JOUR de Marion Laine,  France, 1h 31

en avant-première

Jeanne travaille comme auxiliaire dans une maternité de Marseille. Nuit et jour, Jeanne et ses collègues se battent pour défendre les mères et leurs bébés face au manque d’effectif et à la pression permanente de leur direction. Jeanne vit avec Zoé, sa fille de 18 ans, qu’elle élève seule. Lorsqu’un drame survient à la maternité et que Zoé part étudier à Paris, le passé secret de Jeanne resurgit soudain et la pousse à affirmer ses choix de vie.

 

CYRILLE, AGRICULTEUR, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre , des dettes , de Rodolphe Marconi, France,2020, 1h 30

“On voit régulièrement à la télévision ou dans les journaux que les agriculteurs laitiers vont mal, qu’ils sont les premiers concernés par le suicide. On le voit, on le sait et puis c’est comme ça. Ça ne nous empêche pas de dormir. Seulement voilà : le jour où j’ai rencontré Cyrille, j’ai eu du mal à m’en remettre. C’est devenu mon obsession.” Rodolphe Marconi, réalisateur

 

LA BONNE EPOUSE de Martin Provost, France, Belgique,2020,1h 48

Tenir son foyer et se plier au devoir conjugal sans moufter : c’est ce qu’enseigne avec ardeur Paulette Van Der Beck dans son école ménagère. Ses certitudes vacillent quand elle se retrouve veuve et ruinée. Est-ce le retour de son premier amour ou le vent de liberté de mai 68 ? Et si la bonne épouse devenait une femme libre ?

“Une comédie hybride énergisante, dont la fantaisie apparente cache la noirceur en profondeur.” Anne-Claire Cieutat, Bande à part

 

LA COMMUNION de Jan Komasa, Pologne, 2020, 1h 55

Interdit aux moins de 12 ans

Daniel, 20 ans, se découvre une vocation spirituelle dans un centre de détention pour la jeunesse mais le crime qu’il a commis l’empêche d’accéder aux études de séminariste. Envoyé dans une petite ville pour travailler dans un atelier de menuiserie, il se fait passer pour un prêtre et prend la tête de la paroisse. L’arrivée du jeune et charismatique prédicateur bouscule alors cette petite communauté conservatrice.

Oscar du meilleur film étranger 2020

 

LETTRE A FRANCO  de Alejandro Amenabar, Espagne, 2020, 1h 47

Espagne, été 1936. Le célèbre écrivain Miguel de Unamuno décide de soutenir publiquement la rébellion militaire avec la conviction qu’elle va rétablir l’ordre. Pendant ce temps, fort de ses succès militaires, le général Francisco Franco prend les rênes de l’insurrection. Alors que les incarcérations d’opposants se multiplient, Miguel de Unamuno se rend compte que l’ascension de Franco au pouvoir est devenue inéluctable.

Amenábar raconte efficacement mais bien trop sagement le conflit intérieur d’un intellectuel face à l’histoire en marche. ” Gael Reyre, Les Fiches du cinéma

 

JINPA, UN CONTE TIBETAIN de Pema Tseden, Chine, 2020, 1h 26

Sur une route solitaire traversant les vastes plaines dénudées du Tibet, un camionneur qui avait écrasé un mouton par accident prend un jeune homme en stop. Au cours de la conversation qui s’engage entre eux, le chauffeur remarque que son nouvel ami a un poignard en argent attaché à la jambe et apprend que cet homme se prépare à tuer quelqu’un qui lui a fait du tort à un moment donné de sa vie. A l’instant où il dépose l’auto- stoppeur à un embranchement, le camionneur ne se doute aucunement que les brefs moments qu’ils ont partagés vont tout changer pour l’un comme pour l’autre et que leurs destins sont désormais imbriqués à jamais.

“Enfin, le sens de l’image, du cadre, du plan et du montage habitent un film fascinant, par son mystère et la joie qu’il procure. Exigeant mais une révélation. …” Culture Box

“Jinpa, un conte tibétain donne des nouvelles du rare cinéma tibétain. En six films, Pema Tseden s’est fait le chantre de sa culture, tout comme en littérature. ” Jacky Bornet, culture, France télévision.

 

 

DE GAULLE de Gabriel le Bomin, France, 2020,1h 48

Mai 1940. La guerre s’intensifie, l’armée française s’effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d’accepter la défaite. Un homme, Charles de Gaulle, fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l’Histoire. Sa femme, Yvonne de Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les évènements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l’exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la Résistance.

 

 

et encore…

 

toute la programmation ici

Le Comité d’Animation Culturelle vous souhaite de beaux moments cinéma.

Festival Cinespaña de Toulouse 2019

Le Comité d’Animation Culturelle vous propose

Vendredi 11 octobre 2019 à 21h

au cinéma l’Atalante de Gourdon

      VIENDRA LE FEU d’Olivier Laxe

2019 / 1h25 / Avec Amador Arias, Benedicta Sánchez, Inazio Abrao…
Contact : distribution@pyramidefilms.com
Synopsis: Amador Coro, condamné pour avoir provoqué un incendie, sort de prison et retourne chez sa mère, dans leur village niché dans les montagnes galiciennes, rudes et inhospitalières.

Ce film a obtenu le Prix du jury Un Certain Regard au Festival de Cannes 2019

L E  F E U
“La Galice est l’une des régions d’Europe les plus affectées par les incendies. Beaucoup sont causés par la foudre ou dus à des négligences diverses, mais dans la plupart des cas
les incendies sont provoqués : c’est le feu qui échappe aux campagnards quand ils l’utilisent pour régénérer leur terre, le feu qui est utilisé comme arme de protestation politique, le feu qui requalifie la nature des terrains, qui fait chuter les prix du bois, celui qui procure chaque année à des politiciens de nouveaux contrats aux chiffres astronomiques… Les raisons sont diverses et tout le monde à sa part de responsabilité.” Olivier Laxe, réalisateur

Pour échanger autour de ce film et de l’actualité , Mickael Desbruères, Capitaine, et des pompiers de la brigade du Centre de Gourdon seront présents.

Partenariat CAC/Mairie de Gourdon/Festival Cinespaña Toulouse/ACREAMP

le 20 septembre à 20h 30 …

Ciné mémoire à l’Atalante

 

Ce premier film de la carte blanche offerte par le Comité d’Animation Culturelle à Guy Fillion, enseignant de cinéma,  amorce la programmation de la saison 2019/2020 qui sera cinéphilique et musicale.

Si le troisième homme est resté un des grands films des années d’immédiate après-guerre, il le doit sans doute à son scénario adapté d’une oeuvre de Graham Greene et à sa mise en scène, à une formidable interprétation – Orson Welles, Alida Valli, Joseph Cotten, Trevor Howard – à une photographie noir et blanc envoutante . Mais Carol Reed, le réalisateur, aura permis à un illustre inconnu, Anton Karas, de devenir un des compositeurs de musique de films le plus écouté grâce à l’obsédante bande son jouée à la cithare en fond de l’image.

Ainsi la présentation du film par Guy Fillion  sera précédée par des accords de cithare de Monique Fijal, qui nous en fera découvrir l’histoire, les sonorités et quelques airs célèbres.

Nous retrouverons Guy Fillion après la projection pour un moment d’échange comme à l’habitude.

 

 

Rétrospective Fellini

Quand Fellini rêvait de Picasso

Le cinéma l’Atalante et le Comité d’Animation Culturelle

avec le soutien de l’AFCAE et de l’ADRC  proposent à partir du  lundi 15 juillet  et jusqu’au 12 août une rétrospective de films de Federico FELLINI, palme d’or à Cannes pour la Dolce Vita et quatre fois oscarisés à Hollywood.

  un film par jour du 15 juillet au 12 août

reprise de 9 films du cinéaste italien

La strada, Il bidone, Et vogue le navire, La dolce vita, Huit et demi, Les clowns,  La cité des femmes, Ginger et Fred, Répétition d’orchestre

ainsi qu’un documentaire d’Ettore Scola

“Qu’il est étrange de s’appeler Federico”

 “Federico Fellini, cinéaste du mythique La Dolce vita ou de l’onirique 8 ½, vouait une profonde admiration à Pablo Picasso… Dans Il Bidone – 1955- il attribue le surnom de “Picasso” au personnage de Raoul, un peintre raté: par cette forme de transgression vis-à-vis de cette figure totémique, le réalisateur semble déjà dialoguer avec Picasso, qu’il reconnaîtra des décennies plus tard comme le génie et démiurge par excellence.”

Audrey Norcia, Historienne de l’art

Réservez vos soirées cinéma… programmation ici

Le mercredi 3 avril à 20h 45

MELTEM de Basile Doganis

en présence du réalisateur

affiche du film

avec Daphné Patakia, Rabah Naït Oufella, Lamine Cissokho, Karam Al Kafri, Akis Sakellariou, Féodor Atkine
Un an après la mort de sa mère, Elena, jeune Française d’origine grecque, retourne dans sa maison de vacances sur l’île de Lesbos. Elle est accompagnée de ses amis Nassim et Sekou, deux jeunes banlieusards plus habitués aux bancs de la cité qu’aux plages paradisiaques.  Jour2Fête
Basile Doganis: études de philosophie (ENS-Paris, agrégation, Thèse), il réalise un documentaire au Japon (Kami Hito E – On The Edge (2008)) et travaille en tant que 1er assistant réalisateur de Jean-Pierre Limosin sur son documentaire sur la mafia japonaise Young Yakuza (Cannes 2007). Il réalise deux courts-métrages de fiction, Le Gardien de son frère (20’, 2012), et Journée d’appel (21’, 2014), sélectionné dans plus de 50 festivals en France et à l’étranger, ainsi qu’un documentaire sur le danseur de butô Kô Murobushi dont le tournage s’est étalé sur les 10 dernières années de sa vie, Altérations / Kô Murobushi (49’, 2019) .
Meltem (87’, 2018)  est son premier long-métrage de fiction.

Meltem: C’est le nom du vent du Nord qui souffle en été entre la Grèce et la Turquie. Le  meltem est un vent très dangereux et imprévisible, il peut se lever d’un coup  et déclencher de vraies tempêtes en quelques heures. Mais dans ce film, c’est aussi….

            Venez dialoguer avec Basile Doganis ce mercredi 3 avril à 20h 45

Soirée proposée par l’ACREAMP, le  Comité d’Animation Culturelle et le cinéma l’Atalante de Gourdon

Soirée Retrovision

ADUA ET SES COMPAGNES de Antonio Pietrangeli

avec Simone Signoret, Sandra Milo, Emmanuelle Riva, Marcello Mastrionni
1960 – Italie / 1h45 – dist. : Les Films du Camelia
Dans son dictionnaire du cinéma italien, Marie-Pierre Lafargue écrit ceci: “L’oubli qui frappe aujourd’hui l’oeuvre de  Pietrangeli, en particulier en France, témoigne d’une incompréhension et d’une injustice qui ne demandent qu’à être dissipées.”
C’est la raison pour laquelle, nous l’avons invitée, Marie-Pierre Lafargue, 

le  Vendredi 7 décembre à 21h au cinéma l’Atalante de GOURDON

pour une présentation du film ADUA ET SES COMPAGNES et une discussion après sa projection.  Spécialiste du cinéma italien, elle dialoguera avec vous, les spectateurs afin de vous  faire découvrir l’écriture cinématographique de ce réalisateur qu’elle décrit comme originale et dont elle dit encore: “Adua et ses compagnes installe Pietrangeli parmi les meilleurs réalisateurs de son temps et confirme son talent de portraitiste de la gent féminine”. 
Venez nombreux apprécier ce film, ses interprètes et l’intervention de M.P. Lafargue , enseignante de cinéma à l’Université du Mirail à Toulouse. Elle a co-écrit le Dictionnaire du Cinéma italien avec Mathias Sabourdin, paru aux éditions du Nouveau monde, 2014.

J’AVANCERAI VERS TOI AVEC LES YEUX D’UN SOURD

Date de sortie 20 janvier 2016 (1h 45min)
De Laetitia Carton
Avec acteurs inconnus
Genre Documentaire
Nationalité Français
Ce film est adressé à mon ami Vincent, mort il y a dix ans. Vincent était Sourd. Il m’avait initiée à la langue des signes. Je lui donne aujourd’hui des nouvelles de son pays, ce monde inconnu et fascinant, celui d’un peuple qui lutte pour défendre sa culture et son identité.

A PEINE J’OUVRE LES YEUX

Date de sortie 23 décembre 2015 (1h 46min)
De Leyla Bouzid
Avec Baya Medhaffar, Ghalia Benali, Aymen Omrani
Genre Drame
Nationalités Français, Tunisien, Belge
Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière.
Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits.

MANDARINES

Date de sortie 6 avril 2016 (1h 27min)
De Zaza Urushadze
Avec Lembit Ulfsak, Elmo Nüganen, Misha Meskhi
Genres Drame, Guerre
Nationalités Estonien, Géorgien
En 1990, la guerre fait rage en Abkhazie. Un village ne compte comme seuls habitants qu’un vieil homme, Ivo, et un producteur de mandarines, Markus, – tous deux d’origine estonienne – qui refuse de quitter sa plantation alors que les fruits sont presque mûrs. Le conflit est de plus en plus proche mais Ivo décide de venir en aide à Akhmed, un Caucasien blessé, et le cache chez lui. Markus, à son tour, découvre un Géorgien laissé pour mort sur le champ de bataille. Il l’emmène lui aussi chez Ivo. Deux combattants de camps opposés se retrouvent alors sous le même toit…

Programme du 24 juin au 7 juillet