Programme du 17 juillet au 13 août

Abonnez-vous à notre newsletter

Actualités Locales au Cinéma

Le cinéma municipal l’Atalante programme les Actualités Locales au Cinéma depuis le 4 septembre 2013. Ces actualités vont à la rencontre des personnes qui vivent en pays Bourian. Ce programme est mensuel.

Retrouvez-les sur 

http://actualites-locales-au-cinema.fr/

Les tarifs

Tarif Plein : 7€

Abonnement : 30€ la carte de 5 places (vendue la 1ère fois 2€, rechargeable à volonté)

Pour les – de 14 ans à toutes les séances (sauf 3D) : 4€

Pour Jeunes Lycéens Étudiants, les mercredis 14h45 -17h-19h en période scolaire :

Majoration de 2€ pour les séances 3D

 

Le groupe cinéma du C.A.C. soutient

 Du 14 août au 27 août 2019

Nouveaux films

VITA et VIRGINIA de Chanya Button


AVirginia Woolf et Vita Sackville-West se rencontrent en 1922. La première est une femme de lettres révolutionnaire, la deuxième une aristocrate mondaine. Quand leurs chemins se croisent, l’irrésistible Vita jette son dévolu sur la brillante et fragile Virginia. Commence une relation passionnelle qui fait fi des conventions sociales et de leurs mariages respectifs. La fascination que Virginia ressent pour Vita, l’abîme entre sa vie d’artiste et le faste de l’excentrique aristocrate donneront naissance à Orlando, une de ses œuvres maîtresses, bouleversante réflexion sur le genre et sur l’art.

“Autant qu’un film sur l’éclosion d’une passion entre deux femmes de lettres, Vita &Virginia évoque la gestation d’Orlando, un des romans les plus étonnants de Virginia Woolf, en adoptant des partis-pris formels audacieux qui donnent l’impression de regarder notre époque depuis celle du Bloomsbury Group. “Culturopoing.com

 

YULI de Iciar Bollain

L’incroyable destin de Carlos Acosta, danseur étoile, des rues de Cuba au Royal Ballet de Londres.

“ Yuli  raconte aussi l’histoire de Cuba à travers la famille de Carlos, à commencer par sa grand-mère, fille d’un esclave. Dans les années 80, sa grand-mère et sa tante émigrent à Miami, chose courante dans plusieurs familles cubaines, dont la mère de Carlos ne s’est jamais remise.” Iciar Bollain

 

 

 

 

 

21 NUITS AVEC PATTIE des frères Larrieu

Au cœur de l’été, Caroline, parisienne et mère de famille d’une quarantaine d’années, débarque dans un petit village du sud de la France. Elle doit organiser dans l’urgence les funérailles de sa mère, avocate volage, qu’elle ne voyait plus guère. Elle est accueillie par Pattie qui aime raconter à qui veut bien l’écouter ses aventures amoureuses avec les hommes du coin. Alors que toute la vallée se prépare pour les fameux bals du 15 août, le corps de la défunte disparait mystérieusement.

CINEMA PLEIN AIR dans le cadre des 35èmes   Rencontres de Gindou Cinéma

“Le film part un peu dans tous les sens, mais la rigueur se tient ailleurs : les dialogues, le jeu et l’accord des comédiens, la musicalité, l’exactitude du détail soutenant la partition – généreusement échevelée. “ Florence Maillard, Les Cahiers du Cinéma

 

 

GIVE ME LIBERTY de Kirill Mikhanovsky

Vic, malchanceux jeune Américain d’origine russe, conduit un minibus pour personnes handicapées à Milwaukee. Alors que des manifestations éclatent dans la ville, il est déjà très en retard et sur le point d’être licencié. A contrecœur, il accepte cependant de conduire son grand-père sénile et ses vieux amis Russes à des funérailles. En chemin, Vic s’arrête dans un quartier afro-américain pour récupérer Tracy, une femme atteinte de la maladie de Lou Gehrig. C’est alors que la journée de Vic devient joyeusement incontrôlable…

Dans ce mélange d’excentricités, de tendresse et de tragédie, réside sans doute un peu de ce mystère qu’est l’âme russe frotté au melting-pot américain. Rafraîchissant.” Baptiste Thion, Le journal du dimanche.

 

JOEL, UNE ENFANCE EN PATAGONIE de Carlos Sorin

Ne pouvant pas avoir d’enfant, Cecilia et Diego, qui viennent d’emménager dans une petite ville de la Terre de Feu, attendent depuis longtemps de pouvoir adopter. Alors qu’ils n’y croyaient plus, l’arrivée soudaine de Joel, un garçon de 9 ans au passé tourmenté, va bouleverser leur vie et l’équilibre de toute la petite communauté provinciale.

“La violence d’une micro société fâchée avec l’altérité et les fragilités du sentiment parental : Carlos Sorin traite ses grands sujets avec délicatesse et évite les pièges de la sensiblerie qui lui tendaient les plus bras. Un des beaux films à découvrir cet été. ” Olivier De Bruyn, Marianne

 

LES FAUSSAIRES DE MANHATTAN de Marielle Heller

Ancienne auteure à succès aujourd’hui sans le sou, Lee Israel se découvre par hasard un don exceptionnel : celui d’imiter à la perfection le style de grands romanciers. Avec l’aide de son ami Jack, elle monte une arnaque imparable: rédiger de fausses correspondances entre auteurs célèbres, que Jack revend à prix d’or aux collectionneurs new-yorkais. Grisés par le succès, les deux faussaires ne voient pas que le FBI commence à s’intéresser à eux…

“Rares sont les films américains récents qui ont su retranscrire la tristesse et la solitude avec une telle élégance – l’élégance de ceux qui n’ont précisément plus qu’elle pour tenir debout.” Jacky Goldberg, Les Inrocks

 

 

En reprises

 NEVADA de Laure de Clermont-Tonnerre

Incarcéré dans une prison du Nevada, Roman n’a plus de contact avec l’extérieur ni avec sa fille… Pour tenter de le sortir de son mutisme et de sa violence, on lui propose d’intégrer un programme de réhabilitation sociale grâce au dressage de chevaux sauvages. Aux côtés de ces mustangs aussi imprévisibles que lui, Roman va peu à peu réapprendre à se contrôler et surmonter son passé.

“Les thématiques liées à la prison (la justice, la nature de la peine, la justification du système pénitentiaire…) m’intéressaient depuis longtemps, de même que les animaux. J’avais découvert ce programme thérapeutique à Strasbourg, mais j’ai décidé de transposer le sujet à New York.85% de l’histoire que je raconte est authentique, basée sur de vraies histoires, de vrais personnages, de vrais détails. Il fallait que je sois dans un vrai décor pour implanter mon histoire et mon film. ” Laure de Clermont-Tonnerre

 

PARASITE  de Bong Joon-Ho

PALME D’OR DU FESTIVAL DE CANNES 2019

Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne…

“Bong Joon-ho réinvente le classique “film de maison”, avec ses relations vénéneuses entre servants et employeurs, et fabrique un thriller au rythme fou, sans rien perdre de son regard attentif sur la société coréenne. Un coup de génie.” Sens Critique

et encore…

Toute la programmation ici

Le Comité d’Animation Culturelle vous souhaite de beaux moments cinéma.

Programme du 14 août au 10 septembre