Programme du 17 juillet au 13 août

Abonnez-vous à notre newsletter

Actualités Locales au Cinéma

Le cinéma municipal l’Atalante programme les Actualités Locales au Cinéma depuis le 4 septembre 2013. Ces actualités vont à la rencontre des personnes qui vivent en pays Bourian. Ce programme est mensuel.

Retrouvez-les sur 

http://actualites-locales-au-cinema.fr/

Les tarifs

Tarif Plein : 7€

Abonnement : 30€ la carte de 5 places (vendue la 1ère fois 2€, rechargeable à volonté)

Pour les – de 14 ans à toutes les séances (sauf 3D) : 4€

Pour Jeunes Lycéens Étudiants, les mercredis 14h45 -17h-19h en période scolaire :

Majoration de 2€ pour les séances 3D

 

Le groupe cinéma du C.A.C. soutient

 

Du 17 juillet au 13 août 2019

Nouveaux films

ROJO de Benjamin Naishtat

Argentine, 1975. Claudio, avocat réputé et notable local, mène une existence confortable, acceptant de fermer les yeux sur les pratiques du régime en place. Lors d’un dîner, il est violemment pris à parti par un inconnu et l’altercation vire au drame. Claudio fait en sorte d’étouffer l’affaire, sans se douter que cette décision va l’entraîner dans une spirale sans fin.

“Aujourd’hui, il est évident en Argentine que l’Histoire est vivante et prégnante dans le quotidien des gens. Il est donc important de toujours s’y intéresser, mais aussi d’en parler, c’est ce que le film tente de faire : parler de l’apathie et de la passivité des gens lorsque des choses graves arrivent et qu’ils préfèrent regarder ailleurs. Ici comme dans d’autres parties du monde, les populations semblent comme lobotomisées, sans la moindre réaction à ce qu’il se passe autour d’elles.” Benjamin Naishtat

LA FEMME DE MON FRERE de Mounia Chokri

Montréal. Sophia, jeune et brillante diplômée sans emploi, vit chez son frère Karim. Leur relation fusionnelle est mise à l’épreuve lorsque Karim, séducteur invétéré, tombe éperdument amoureux d’Eloïse, la gynécologue de Sophia…

“La Femme de mon frère fourmille de tentatives, lance des idées et des répliques à tout va, et cette générosité fait aussi partie du plaisir que l’on prend aux petits malheurs de Sophia, et que le personnage lui-même apprend lentement à retrouver. ” Cyril Beghin , les cahiers du cinéma

 

 NEVADA de Laure de Clermont-Tonnerre

Incarcéré dans une prison du Nevada, Roman n’a plus de contact avec l’extérieur ni avec sa fille… Pour tenter de le sortir de son mutisme et de sa violence, on lui propose d’intégrer un programme de réhabilitation sociale grâce au dressage de chevaux sauvages. Aux côtés de ces mustangs aussi imprévisibles que lui, Roman va peu à peu réapprendre à se contrôler et surmonter son passé.

“Les thématiques liées à la prison (la justice, la nature de la peine, la justification du système pénitentiaire…) m’intéressaient depuis longtemps, de même que les animaux. J’avais découvert ce programme thérapeutique à Strasbourg, mais j’ai décidé de transposer le sujet à New York.85% de l’histoire que je raconte est authentique, basée sur de vraies histoires, de vrais personnages, de vrais détails. Il fallait que je sois dans un vrai décor pour implanter mon histoire et mon film. ” Laure de Clermont-Tonnerre

YVES de Benoit Forgeard

Jérem s’installe dans la maison de sa mémé pour y composer son premier disque. Il y fait la rencontre de So, mystérieuse enquêtrice pour le compte de la start-up Digital Cool. Elle le persuade de prendre à l’essai Yves, un réfrigérateur intelligent, censé lui simplifier la vie…

“À une conférence sur les robots, en 2012. Le directeur d’Aldebaran Robotics raconte le futur : un conducteur rentre tard d’une soirée, ses paupières tombent, sa voiture intelligente le détecte, en déduit qu’il s’endort. Sans prévenir, elle prend le contrôle, se gare et appelle un proche à la rescousse. Il raconte ça sérieusement. Ça ne fait rire personne, sauf moi. Je me dis : « Tiens, les appareils intelligents connectés vont renouveler considérablement le genre du vaudeville ». Et pas seulement celui-là. Leur installation parmi les humains ouvre des perspectives surréalistes. On va voir des gens parler à leur peigne et un fauteuil devenir médecin. La révolution technologique a beau nous angoisser, elle renferme un grand potentiel comique. Sous certains aspects, notre époque est peut-être la plus drôle jamais survenue. C’est la bonne nouvelle du film.”

 

A la UNE: FELLINI à l’honneur

Depuis le 3 avril  2019, à la Cinémathèque Française se tient l’exposition “Quand Fellini rêvait de Picasso” en même temps que se déroule une rétrospective de l’oeuvre de Fellini.

Vous pourrez dans notre salle de l’Atalante revoir neuf de ces films. Cette rétrospective se déroulera jusqu’au 12 août 2019

Avec le soutien de l’ AFCAE,  de l’ADRC, de la Mairie de Gourdon et du Comité d’Animation Culturelle.

Le CAC vous invite à venir visiter dans le hall du cinéma  une exposition de 15 photographies de tournage

En reprises

PARASITE  de Bong Joon-Ho

PALME D’OR DU FESTIVAL DE CANNES 2019

Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne…

“Bong Joon-ho réinvente le classique “film de maison”, avec ses relations vénéneuses entre servants et employeurs, et fabrique un thriller au rythme fou, sans rien perdre de son regard attentif sur la société coréenne. Un coup de génie.” Sens Critique

et encore…

Toute la programmation ici

Le Comité d’Animation Culturelle vous souhaite de beaux moments cinéma.

Programme du 19 juin au 16 juillet